13info
  "En direct" depuis son périple
 

 

 

14 mai 2011


La fin d'un beau voyage



Les ruines de la cité antique de  Pergame



Voila, après un mois de découverte à vélo (Turquie-Irak-Iran) Aymeric Malet est de retour dans son chez lui provisoire à Istanbul. Et sa dernière semaine sur les côtes de la mer Egée a été une fois de plus l’occasion de faire taire les préjugés…


En effet sur ces rivages bordés de plages plus ou moins sauvages, le P’tit Malet n’aura pas eu l’occasion de gouter aux délices de la bronzette et d’un bain purificateur après tant d’efforts : « Heureusement, généralement, j'avais le vent de dos, assez fort. Mais il arrivait qu'il souffle de face, et là, c'était terrible. Et dire que j'avais envisagé ce parcours plus pour passer de "vraies" vacances (dans le sens stéréotypé du terme: plage, soleil...) ».



Pour autant ces derniers jours de périple lui ont permis de découvrir deux lieux importants de la période antique : Assos et Pergame, la célèbre et rayonnante citée des Attalides : « pour voir surtout l'acropole. Le site donne une magnifique vue sur la ville et ses alentours. Le théâtre vaut le coup, comme le marbre du temple au coucher du soleil. Après, ça reste de vieilles pierres… »

Après maintes difficultés, après tant de moments de bonheur, après être tombé sous le charme des iraniennes,  il est temps pour l’infatigable cyclotouriste gapençais de revenir à la routine de sa vie d’étudiant ERASMUS, jusqu’à la fin du mois de juin. En attendant de futures aventures, mais pas avant quelques mois.



Le cite d'Assos qui surplombe la mer Egée



D’ici là vous le retrouverez sur notre site, et nous vous remercions de votre fidélité !

Merci et restez connectés sur 13INFO !

 

 






 


 


7 mai 2010

Adieu L'Iran
et ses déesses !



Mosquée de Yazd (Iran)


 

Aymeric qui a pris quelques jours de repos à Yazd est dans le bus pour Tabriz au nord ouest de l'Iran. Une fois arrivé il va quitter ce pays attachant pour la Turquie sans rentrer tout de suite à Istanbul. Car deux options s'offrent à lui en cette fin de périple  : "ou bien l'Armenie/Georgie voire unretour en Turquie sur les rives de la Mer Noire, ou bien direction la côte Ouest de la Turquie avant de rentrer a Istanbul a velo."

 


Miss iraniennes


Avant cette dernière ligne droite (il lui reste moins d'une semaine de vélo) voici un billet fort intéressant sur ce qu'il a pu observer en Iran : "Concernant les femmes, on est aussi loin du cliché qu'on veut bien leur attribuer. A l'inverse de beaucoup de pays musulmans, y compris la Turquie, je suis supris en Iran de voir que ce sont elles qui, souvent, viennent converser et tester leur anglais avec moi. Car en Iran, les femmes bénéficient d'une importante éducation. Souvent on peut voir des groupes de femmes, lycéennes, collégiennes, ou encore universitaires, dans des lieux culturels, pratiquant  ainsi un tourisme *local*. Elles ont en plus le merite d'être sacrement jolies. Je peux vous affirmer que c'est en Iran que se trouvent pour moi les miss Moyen Orient, et de loin... Pour le voile, il arrive souvent que ce ne soit qu'un simple châle laissant apparaître une bonne partie des cheveux. Je me suis demandé pourquoi on oblige les femmes à se voiler en Iran. J'ai la réponse: les hommes ne veulent simplement pas qu'on les piques..."

 


Mort de Ben Laden

En Iran l'information a filtré. La preuve "le p'tit Malet" est revenu sur l'événement  : " j'ai appris auj que Ben Laden était mort. Je suis surpris. Il a été tué dans une ville qui s' appelle Abbotabad, au Pakistan, ville dans laquelle je suis passé l' été dernier. Je peux vous affirmer que la ville était on ne peut plus calme. Du coup, je me dis que c est peut être lui qui  m'a vendu un kebab..."

 

Rappelons qu'en janvier dernier Aymeric avait trouvé la situation en Syrie/Jordanie on ne peut plus calme... Monsieur Malet serait-il le chat noir d'Iran




Le parcours d'Aymeric Malet depuis le 14 avril.









1er mai 2011




De Ispahan à Yazd

 Aymeric devant une mosquée à Ispahan


Le jeune cycliste qui est dans sa deuxième semaine en Iran est pour le moment très satisfait malgré quelques soucis. Il nous a donné des nouvelles depuis Ispahan et se trouve dans la dernière ligne droite pour Yazd avant peut être de repartir pour… la Géorgie !?



Première semaine difficile

La première semaine dans le pays a été difficile en vue des conditions météo : 
«  8 jours durant je n’ ai eu que de la pluie et du vent de face la plupart du temps. »
A cela se sont ajoutés quelques pépins physiques et techniques qu’Aymeric aurait bien aimé éviter :  en plus d’un début de tendinite au genoux droit, il crève à deux reprises avant d’endommager une vis de sa chaussure, problème embêtant quand on utilise des pédales automatiques… Du coup l’étudiant a dû faire l’impasse sur deux villages typiques qui étaient au programme : Hamadan et le village kurde de Palangan.
Mais après cette mauvaise période la situation s’est améliorée.



Pays accueillant et villages perses

Si les premiers kilomètre dans le pays ne furent pas sensationnels la donne a très vite changé : 
« j’ai progressé dans ce qui est devenu un désert. A 150 kms d’Ispahan il a commencé à faire beau, avec un bon vent de dos. Du coup je me suis dit pourquoi ne pas faire un détour vers Abyaneh, un village traditionnel persan? Et je ne l’ai absolument pas regretté. Petite route montagneuse devenue piste sans trafic ni touriste, avec des villages traditionnels pittoresques et aussi magnifique qu’étaient les paysages. Je suis redescendu sur Natanz, un véritable oasis qui en vaut la peine pour sa mosquée et ses habitats traditionnels. » 

En ce qui concerne l’accueil des populations locales il a fallu s’habituer aux « invitations de politesse ». Pour faire court Aymeric a compris qu’il ne fallait pas faire le timide lorsqu’on l’invitait au risque de…dormir dans la tente. Pour autant : « Les nombreux sourires et gestes d’attention font qu’ iraniens, kurdes comme perses sont loin de refléter l’image diabolisée qu’ on leur prête en Occident. L’accueil est presque le même que celui reçu au Pakistan. Le tout dans un pays ou la classe moyenne semble plus développée. Les rues sont propres et ici à Ispahan, les espaces verts ne manquent pas »


Après une première semaine difficile Aymeric profite du temps et de l'accueil



Sur la route de Yazd avant la Géorgie ?

 Actuellement Aymeric fait route vers sa destination finale en Iran : Yazd. Là-bas il espère trouver la même atmosphère qu’à Ispahan : « Une ville dont le nom évoque encore le rayonnement de l’un des plus illustres shah persan: Abbas. Mais Ispahan m’apparaissait aussi comme un rêve tout autant pour son patrimoine que par le repos que j’y trouverais. Car ici il fait beau et chaud… » 

Une fois arrivé à Yazd (en début de semaine) Aymeric décidera de la suite qu’il souhaite donner à son voyage : soit continuer dans l’est iranien pour aller vers Shiraz (via Persépolis, chef d'œuvre perse) ou bien partir sur un second mini voyage : «  prendre le bus pour Tabriz (nord ouest de l'Iran). Et reprendre le vélo pour traverser l'Arménie puis retourner dans le nord de la Géorgie, 2 ans après mon passage (il y a des gens qui m'attendent là bas... Les bouteilles de vin et de vodka sont prêtes.) »

Affaire à suivre sur notre site …



Aymeric devrait rejoindre Yazd d'ici les prochaines heures...




C.D 






21 avril


A la découverte de l'Iran

Aymeric lors de son précédent voyage en Jordanie


Sayez, Aymeric a franchi  la frontière à Piranshar. Le voilà en Iran, le coeur de son projet du printemps 2011. C'est dans cet Etat qu'il va rester le plus longtemps avec la ville de Yazd en ligne de mire . C'est ici qu'il va parcourir le plus de kilomètres dans l'espoir de vivre une expérience sensationelle. 


Traversée express de l'Irak

 
Aymeric a rapidement traversé le nord de ce pays par sa partie kurde la semaine dernière. Voici ses propos :  "Cette region autonome de l'Irak est independante de fait. Propre armée, propre parlement, propre président, douane... Tout au long du sejour, ce sont les drapeaux kurdes qui ornent les batiments officiels, rues, routes, signe du nationalise et de l'independantisme kurde." En bref c'est plus la situation politique locale de la région qui a marqué notre cycliste .


Invitation chez un haut dignitaire irakien

Il a cependant tenu à revenir sur un épisode original de la semaine dernière : "Je suis invite le premier soir par un homme qui en plus d'aimer les femmes (deux épouses et deux copines dont l'une est une Barzani, de la meme famille que le president) est un entrepreneur haut représentant de la chambre de commerce ayant travavaille au sein d organismes internationnaux, et conseiller de la province de Dohuk... Bref, pas n'importe qui..." Aymeric aura même eu la chance d'avoir cet homme pour guide lors de la visite de Erbil, la capitale régionnale.

 

 

"Ambiance bizarre" à la frontière iranienne

Après cette traversée de quelque jours, le cycliste a vécu son premier contact iranien au poste frontière de Piranshar: "Un gamin s'amuse avec un jouet mitrailette, d'  autres attendant le tampon. A l'arrivée dans ce pays, mon passeport posait problème à leur sordinateurs, et ils ont mis deux heures à le tamponner. Le gamin avec sa mitraillette a eu le temps de me tuer une vingtaine de fois.  Apres avoir essayer une cinquantaine de fois sans succès avec mon passeport, les douanniers ont quand même tamponné.

Maintenant pour le P'tit Malet c'est direction l'est du pays avec de la pluie au programme, mais aussi de nouvelles anecdotes à suivre sur 13INFO.









C.D pour 13info




19 avril 2011

 

L'Irak d'ouest en est...




Aymeric Malet est entré en territoire inconnu. Un pays en guerre à la géographie complexe où les minorités cohabitent historiquement avec plus ou moins de facilité. Mais l’étudiant n’est pas fou. Il traverse actuellement le nord du pays, zone théoriquement plus calme ou il espère vivre une belle expérience. Entré par le nord ouest (Silopi) il fait route vers l’est et devrait rejoindre d’ici la fin de la semaine un autre pays à la réputation sulfureuse : l’Iran.

Territoires kurdes

Cette zone nord de l’Irak est peuplée par une majorité de kurdes. Un peuple persécuté, massacré lors du régime de Saddam Hussein. Une région qui est donc plutôt calme et  favorable à la nouvelle ère naît de l’intervention américaine. Cependant notre cycliste devra faire face de nombreux  check-points (points de passages sécurisés) en espérant une météo favorable. Aymeric compte bien profiter de son passage dans ce pays en se faisant inviter et profiter de l’accueil des locaux.


Problème de dérailleur

En ce qui concerne la forme physique, le jeune homme est en bonne forme. C’est au niveau mécanique que ça coince un peu : « j ai un problème avec mon dérailleur arrière: la plupart des vitesses sautent et j ai beau régler, rien à faire ». Mais pour le moment il continue d’avancer, les yeux bien ouverts et à l’affut des paysages, populations et évènements qui l’entourent…

 

 





17 avril 2011



Aymeric est arrivé à la frontière irakienne
près de Silopi au Nord ouest de l'Irak.Article à venir d'ici demain...


 

 




Le 14 avril 2011.

        

A la conquête de l'Est

 


 




Selon nos informations, Aymeric Malet devrait avoir rejointMalatya en bus  , ville du  sud est de la Turquie etpoint de départ de son nouveau voyage à vélo.


Le voici donc dans ses premiers kilomètres direction la montagne du Nehmrut Dag à 60 kilomètres de la ville anatolienne d'ou il est parti (voir photo ci-dessus).

Ce lieu est réputé son cadre naturel et  ses restes archéologiques anciens.
En effet, au 1er siècle « 
Antiochus Theos Ier de Commagène bâtit son mausolée entouré de ses restes archéologiques. grandes statues (8 à 9 mètres de haut) à son effigie, ainsi que divers dieux grecs et perses en -62. La tombe contient des sculptures de dieux, comme par exemple une tête d'

aigle. » Un lieu inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1987.


Avant son départ, le jeune cycliste déclarait au sujet de cette première étape « C'est l'une des choses que je tiens le plus à faire durant mon séjour en Turquie... »


 

 
 
Direction l'Irak !

Dans sa quête vers l'Est et l'Iran, Aymeric devrait arriver en début de semaine prochaine à la frontière irakienne (Silopi). Un pays qu'il va traverser durant près d'une semaine en évitant les zones les plus sensibles . A suivre dans notre prochain article !

 

 
















Commentaires sur cette page:
Commentaire de clipboard history in windows 10( yadavtheddie007gmail.com ), 26/12/2018, 05 05 02 (UTC):
If you are face the new problem on window10. you are not views the clip board on window10. then you are connect the new website how to view clipboard in windows on this time you are new and you take the new clip board

Commentaire de custom paper writing service( kakadispostable.com ), 05/06/2016, 10 10 47 (UTC):
These photos are gorgeous. I like how colorful they are, and so vibrant and vivid. I would like to make similar journey one day, because it all sounds fantastic!

Commentaire de beats headphones( trbavcnwrwyahoo.com ), 07/01/2014, 00 12 41 (UTC):
Many individuals choose to shop internet based for them since they can save hemorrhoids compared with classic shopping opportunities. It's an Air with 5 various original dread soundscapes. 7. At the killing niche, you observe narrow road between the excavation online websites where 10,000 men, women and children were implemented and hurled into superficial pits.

Commentaire de prom dress with sleeves( mxzdwdggmail.com ), 06/01/2014, 08 08 02 (UTC):
I wish I had a dime for every bad article I've read lately. I also wish other writers had your talent and style. Thank you.

Commentaire de beats by dre studio( goxxpmyahoo.com ), 27/12/2013, 10 10 38 (UTC):
beats by dre studio Very nice Very Stylish



Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre site web:
Votre message:

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
13INFO.FR.GD ©, Tous droits réservés 2008-2010 .